Talents Rares – Nicolas Righetti ©Lundi 13

Annie MacDonald, Thibault Vallontton, Bastien Chevallier, Isabelle Villa, Eric Charles-Donatien, Richard Maier – Nicolas Righetti ©Lundi 13

Expositions – Talents Rares – Nicolas Righetti©Lundi 13

Talents Rares – Nicolas Righetti ©Lundi 13

Talents Rares – Nicolas Righetti ©Lundi 13

Talents Rares – Nicolas Righetti ©Lundi 13

Talents Rares

Artisans et objets d’exception

30 janvier – 25 mars 2020

Exposition organisée par

Les Arcades des Arts organisent une plongée dans l’univers intime de quinze artisans européens, une occasion unique de découvrir ce nouvel écrin dédié aux savoir-faire des métiers d’art et de l’horlogerie.

Pour la première exposition, la Michelangelo Foundation for Creativity and Craftsmanship et la Fondation de la Haute Horlogerie ont fait appel à quinze créateurs d’exception. Ensemble, ils ont organisé une exposition au travers des films spécialement réalisés par Thibault Vallotton, cinéaste suisse, et présentés comme une galerie de portraits empreints d’émotion.

L’exposition met en perspective le travail de ces quinze artisans de la matière. Chacun d’eux est lié à un art de prédilection, la gravure, la mosaïque de pierres dures, la marqueterie, la maroquinerie, la plumasserie, l’émail… dont ils explorent les possibilités en tant qu’emblèmes visant à rappeler qu’il est possible de transformer une passion en profession. Ces artisans ne sont peut-être pas les seuls à œuvrer dans leur domaine, ils n’en sont pas moins uniques… peut-être parce que leurs compétences ou les matériaux qu’ils emploient sont indissociablement liés à un terroir précis, ou parce qu’ils sont les derniers dans leur région à faire vivre un savoir-faire traditionnel qui occupait autrefois une place centrale, ou encore parce que tel jeune artisan talentueux insuffle un nouvel élan de vie à un métier qui, jusqu’alors, était l’apanage exclusif de maîtres anciens.

À l’heure actuelle, la rareté est de plus en plus… rare. Les avancées technologiques, semblent nous prévenir que tout peut être reproduit et imité à l’infini, des pierres précieuses aux corps humains, en nombre pratiquement illimité.

« Créer ne suffit pas : il faut transmettre. »

Claudie Gallay (L’amour est une île)

Artisans

Peter Bellerby
Peter Bellerby
©Kasia Bobula

Peter Bellerby

Créateur de globes terrestres, Royaume-Uni

Depuis son atelier du nord de Londres, Peter Bellerby et son équipe de créateurs de globes terrestres et cartographes experts confectionnent à la main des mappemondes qui conjuguent techniques traditionnelles et modernes. L’ensemble du processus de fabrication est effectué à la main et perfectionné en interne: confection des socles en bois et en métal, dessin, peinture avec la réalisation de la carte, pondération et assemblage des planches de fuseau (application de la carte sur la sphère).

Talent rare

La forme sphérique de base du globe est réalisée au moyen d’un moule. Les fuseaux sont ensuite dessinés et des feuilles de papier appliquées sur la sphère moulée, puis peintes et vernies. La réalisation complète d’un globe de petit format nécessite environ un mois, tandis que les plus grands peuvent prendre entre six et huit mois. Une équipe de menuiserie réalise et achève tous les socles des globes tandis qu’un cartographe personnalise les cartes.

Contact

Bellerby & Co globemakers

7 Bouverie Mews N16 0AE London
+44 208 800 7235
sales@bellerbyandco.com
bellerbyandco.com

Peter Bellerby
Peter Bellerby
Peter Bellerby
Peter Bellerby
Peter Bellerby
Peter Bellerby
Peter Bellerby
Peter Bellerby
Peter Bellerby
Peter Bellerby
Eric Charles Donatien
Eric Charles-Donatien
©Josef Rufnak

Eric Charles-Donatien

Plumassier, France

Depuis son atelier parisien, Eric Charles-Donatien crée des accessoires de mode tels que des bandeaux, des chaussures, des sacs et des bijoux ornés d’ouvrages de plumasserie sophistiqués. Sous son égide, son atelier crée également des œuvres contemporaines d’art décoratif associant plumes et métal, cuir ou autres matériaux divers. En formant des jeunes apprentis, Eric œuvre à préserver, protéger et promouvoir son savoir-faire rare.

Talent rare

Eric conjugue ses connaissances de l’artisanat plumassier et du tailoring traditionnel tout en modernisant certaines techniques. Il aime mélanger les matériaux (métaux, tissus, cuir, bois) et cherche constamment à élargir les possibilités d’utilisation des plumes dans la mode, la décoration, l’art contemporain, la joaillerie, la maroquinerie ou la scénographie.

Contact

Eric Charles-Donatien

18 rue Jean-Pierre Timbaud 75011 Paris
+33 (0)142609788
contact@ericcharlesdonatien.com
www.ericcharlesdonatien.com

Eric Charles Donatien
Eric Charles Donatien
Eric Charles Donatien
Eric Charles Donatien
Bastien Chevalier
Bastien Chevalier
©Michelangelo Foundation

Bastien Chevalier

Marqueterie de bois, Suisse

Bastien a étudié l’ébénisterie pendant quatre ans. À la recherche d’un emploi, il frappe à la porte d’un atelier d’ébénisterie à Sainte-Croix, où il rencontre Jérome Boutteçon, Meilleur Ouvrier de France en marqueterie de bois. Bien qu’il n’ait jamais eu d’apprenti, Jerôme Boutteçon prend Bastien Chevalier sous son aile et le forme pendant près de six ans dans l’atelier d’ébénisterie Philippe Monti. Bastien est né à l’ère du graffiti, un monde qui l’inspire profondément. La reconnaissance de son travail à travers des prix internationaux et des expositions dans des salons et des galeries d’art grandit de jour en jour.

Talent rare

En 2003, Bastien a fondé son propre studio de marqueterie produisant des œuvres pour des clients tels que François Junod (fabricant d’automates), Vianney Halter (horloger) et Reuge SA (fabricant de boîtes à musique). L’art du graffiti a eu une forte influence sur son travail et ses dessins. Son style de travail contemporain, qui évoque le style de l’art du graffiti, se démarque des notions plus traditionnelles de marqueterie caractérisées par des images de la belle époque.

Bastien Chevalier
Bastien Chevalier
Bastien Chevalier
Bastien Chevalier
Bastien Chevalier
Bastien Chevalier
Philippe Dufour
Philippe Dufour
©Courtesy of Philippe Dufour

Philippe Dufour

Maître-horloger, Suisse

Philippe est l’exemple même de l’horloger de tradition qui conçoit et réalise ses montres à l’ancienne, avec un savoir et un tour de main d’une méticulosité extrême qui en font un exemple autant qu’une célébrité. Après avoir fait ses premières armes au service après-vente de Jaeger-LeCoultre en Allemagne puis en Angleterre et deux ans aux Caraïbes au service de la General Watch Company, Philippe Dufour revient s’installer dans la Vallée de Joux en 1978. Sa première réalisation, une Grande Sonnerie en montre-bracelet, une prouesse jamais réalisée, le positionne d’emblée comme un grand maître-horloger. Ses créations ultérieures, la Duality puis la Simplicity, sont d’ores et déjà des montres de collection.

Talent rare

Ses montres sont présentées comme des chefs d’œuvre de Haute Horlogerie, non seulement du fait de leur géniale conception mais également en raison d’un niveau de rigueur exceptionnel. Plébiscité par ses pairs, Philippe Dufour a participé au projet « Naissance d’une montre », consistant à créer un garde-temps sans recours aux technologies modernes. Il a également été recruté par l’Ecole d’horlogerie de Tokyo pour enseigner l’art des finitions manuelles comme l’anglage ou les moulures qui ajoutent ce supplément d’âme aux garde-temps. Au pays du Soleil levant, où les maîtres artisans sont considérés comme des trésors nationaux vivants, Philippe Dufour y aurait assurément sa place. A défaut, les amateurs japonais d’horlogerie le considèrent comme une star.

Philippe Dufour
Philippe Dufour
François Junod
François Junod
©Michelangelo Foundation

François Junod

Automatier, Suisse

François Junod fabrique et restaure des automates. Il vise à faire ressortir la beauté de la mécanique en mettant en valeur rouages, roues, ressorts et engrenages plutôt que de les dissimuler derrière un cadre. Depuis son atelier de Sainte-Croix, berceau de la tradition en matière d’horlogerie et d’ingénierie mécanique de précision, il forme la prochaine génération d’apprentis aux techniques traditionnelles.

Talent rare

Le mot « automate » vient du grec αὐτόματον signifiant « qui se meut soi-même ». Automatier est un savoir-faire millénaire, dont on retrouve des références dans la mythologie grecque. Les automates fonctionnent en autonomie suivant une séquence prédéterminée d’opérations.

François Junod
François Junod
François Junod
François Junod
François Junod
Izabela Carlucci
Izabela Kovalevskaja
©Raimundas Adzgauskas

Izabela Kovalevskaja

Vitrailliste, Lituanie

Izabela Kovalevskaja est l’une des quatre élèves suivant les cours de vitraux à l’académie des arts de Vilnius. Elle souhaite faire renaître l’intérêt pour cet art, qui possède une histoire riche en Lituanie mais qui, par manque de nouveaux talents, s’éteint à petit feu. Ses sujets sont classiques mais son style est fortement influencé par sa formation antérieure d’artiste tatoueuse.

Talent rare

Différentes techniques sont utilisées et combinées pour créer des poudres d’émail. Le verre peint est cuit à différentes températures selon l’émail utilisé. La vitrailliste travaille par superpositions, grattant différentes couches d’émail pour laisser entrer la lumière.

Contact

Izabela Kovalevskaja

+37 62282693
izastainedglass@yahoo.com

Izabela Carlucci
Izabela Carlucci
Izabela Carlucci
Izabela Carlucci
Izabela Carlucci
Izabela Carlucci
Daniel Lòpez-Obrero
Daniel López-Obrero
©Meryan

Daniel López-Obrero

Graveur sur cuir, Espagne

Daniel López Obrero s’inscrit dans la troisième génération d’artisans de sa famille à perfectionner l’art de la gravure et de l’impression du cuir, dans la région de Cordoue en Espagne. Daniel et son frère Carlos continuent de perpétuer et de développer les savoir-faire traditionnels de l’atelier établi par leurs grands-parents en 1951, sous la marque de maroquinerie Meryan. L’équipe de l’atelier a à cœur d’apporter un éclairage sur les techniques qu’elle emploie et de leur redonner le statut qu’elles méritent.

Talent rare

À l’exception de quelques innovations modernes, les techniques utilisées pour travailler le cuir sont essentiellement les mêmes que par le passé. L’impression et la gravure d’images demeurent les processus les plus complexes. Un dessin, qui a été au préalable transféré sur du papier-calque, est transposé sur du cuir humide. Le cuir humide est plus simple à travailler car il conserve mieux les formes imprimées ou gravées. Pour imprimer le cuir, une marque à brûler ornée de petites formes géométriques en relief ou en creux est utilisée. Celles-ci sont martelées sur le verso du cuir et laissent une marque imprimée.

Contact

Meryancor

Calleja de las Flores, 2 14003 Córdoba
+34 957475902
info@meryancor.com
www.meryancor.com

Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Daniel López-Obrero
Annie MacDonald
Annie MacDonald
©Michelangelo Foundation

Annie MacDonald

Tisserande, Ecosse

Sur l’île écossaise de Lewis, le tissage est un mode de vie transmis de génération en génération. Carloway Mill est l’une des trois seules fabriques de « Harris Tweed » au monde. Elle était sur le point de fermer lorsque Annie MacDonald et son partenaire commercial l’ont achetée et modernisée. S’appuyant sur des techniques traditionnelles, ils ont commencé à produire des tissus plus adaptés à la demande contemporaine, comme le textile léger utilisé dans le prêt-à-porter pour femme.

Talent rare

Le fil utilisé pour la fabrication du « Harris Tweed » provient d’une laine 100 % vierge. L’intensité de la couleur est obtenue grâce à un mélange de deux à huit couleurs individuelles. Le mélange est ensuite cardé et filé. En suivant un motif, le fil est ourdi sur une ensouple pour le métier à tisser Griffiths en double largeur, et ourdi à la main pour le métier traditionnel en largeur simple Hattersley (McArt).

Contact

Carloway Mill

Isle of Lewis
Outer Hebrides
Isle of Lewis HS2 9AG, Royaume-Uni
+44 1851 643 300
www.thecarlowaymill.com

Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Annie MacDonald - Carloway-Mill
Donald Macliver
Richard Maier
Richard Maier
©Trompeter & Ritchi

Richard Maier

Graveur d’art, Allemagne

Bien que ses professeurs lui aient dit qu’il ne possédait pas le talent nécessaire pour poursuivre ses études de gravure, Richard Maier a décidé de continuer sur cette voie, mené par une détermination et une passion sans faille. Basé dans son studio de Stuttgart, en Allemagne, il est désormais considéré comme un pionnier de la gravure d’art.

Talents rares

Il a recours à des outils traditionnels tels que le marteau et le ciseau pour créer de magnifiques gravures sur des objets de luxe tels que des fusils de chasse ou des couteaux, travaillant entièrement à la main, sous un microscope.

Contact

Richard Maier

+49 074579486266
rm@trompeter-ritchi.de
www.trompeter-ritchi.de

The Cheetah Knife - Trompeter & Ritchi
Richard Maier
Trompeter & Ritchi
Johanna Nestor
Johanna Nestor
©Landström Media – Alexander Landström

Johanna Nestor

Fabricante de poêles en céramique, Suède

Depuis son atelier de Åre, en Suède, Johanna Nestor perpétue la tradition ancestrale de la fabrication de poêles à la main. Ses créations, qui adoptent des designs contemporains, évoquent des thèmes de la nature tout en faisant la part belle à la préservation des techniques traditionnelles. Conçus pour ressembler à des arbres, ses poêles sont confectionnés à partir de carreaux en céramiques fabriqués à la main, qui sont ensuite assemblés un par un sur une pièce centrale.

Talent rare

La fabrication commence par une esquisse, suivie de mesures extrêmement précises du poêle à réaliser. Des prototypes d’argile sont ensuite confectionnés. Johanna commence ensuite à fabriquer les carreaux, qu’elle forme dans des moules en plâtre par gain de temps. Lorsque les carreaux sont prêts, elle entame la création du cadre à l’arrière des carreaux, qui stabilisera la structure. Les carreaux sont laissés à l’air libre pour sécher, un processus qui peut nécessiter jusqu’à deux semaines, puis cuits à 950 °C. Après cette première cuisson, ils sont décorés d’un glacis en céramique puis cuits à nouveau, cette fois entre 1’162 et 1’240 °C. Les carreaux finalisés sont alors prêts à être installés. Johanna utilise un mélange de sable et d’argile pour les assembler les uns aux autres. L’intérieur du poêle est équipé d’un conduit d’évacuation de la fumée.

Contact

Johanna Nestor

Åre 83751 Jämtland
+46 737283841
tiledstoves@gmail.com
www.tiledstoves.com

Johanna Nestor
Johanna Nestor
Johanna Nestor
Johanna Nestor
Johanna Nestor
Johanna Nestor
Johanna Nestor
Anita Porchet
Anita Porchet
©Anita Porchet

Anita Porchet

Émailleuse pour cadrans de montre, Suisse

Anita Porchet est l’une des émailleuses les plus reconnues au monde. Depuis son atelier près de Lausanne, en Suisse, elle crée sur des cadrans de montre des chefs-d’œuvre d’émaillage à la sophistication et au niveau de détail incomparables. Elle collabore avec les plus grands noms de l’industrie horlogère tels que Patek Philippe, Vacheron Constantin ou Piaget. Anita est connue pour sa maîtrise de la technique du champlevé, dans laquelle une gravure est incrustée d’émail avant d’être cuite et polie.

Talent rare

Les cadrans de montre émaillés finement ouvragés sont réalisés à l’aide d’un microscope. C’est un exercice nécessitant rigueur et patience. Le processus d’émaillage commence avec un cristal transparent qui, lorsqu’il est mélangé avec des oxydes de métaux, produit une gamme de couleurs infinie. De l’eau est ajoutée aux cristaux, qui sont alors réduits en poudre avec un pilon et un mortier pour former l’émail. Cette poudre est mélangée à des huiles pour faciliter son application au pinceau. Plusieurs couches de peinture sont appliquées sur le cadran jusqu’à ce qu’Anita obtienne précisément l’image qu’elle souhaite. Pendant le processus de peinture, la pièce est passée dans un four chauffé à 800 °C à plus de 20 reprises. La réalisation d’un cadran peut nécessiter entre une semaine et plusieurs mois.

Contact

Anita Porchet

+41 793705546
anita.porchet@bluewin.ch

Anita Porchet
Anita Porchet
Anita Porchet
Anita Porchet
Anita Porchet
Anita Porchet
Anita Porchet
Anita Porchet
Leonardo Scarpelli
Leonardo Scarpelli
©Leonardo Scarpelli

Leonardo Scarpelli

Mosaïstes en pierre dure, Italie

Depuis leur atelier au cœur de Florence, Leonardo Scarpelli et son équipe d’experts pratiquent l’art ancien de la création de mosaïque à partir de pierres, transmis depuis les maîtres de la Renaissance. Les pierres utilisées pour les mosaïques sont collectées dans la région de Florence par Leonardo et son équipe. Elles sont ensuite triées avant d’être disposées avec expertise et minutie pour créer les mosaïques, ce qui implique un savoir-faire qui s’apparente à celui d’un peintre.

Talent rare

Durant la Renaissance italienne, la technique de mosaïque Commesso Fiorentino impliquait un peintre, un chercheur de pierres, l’artisan responsable du choix des couleurs et l’expert chargé de fixer les pierres manuellement. Aujourd’hui, tout est réalisé par un seul artisan, découpant à la main des blocs de pierre brute pour créer à l’aide de techniques centenaires des formes de 3 mm d’épaisseur. L’artisan trouve son sujet en s’inspirant de paysages, de portraits ou encore de natures mortes. Le maître sélectionne et fixe ensuite les pierres qui correspondent le mieux au ton souhaité pour créer une « peinture de pierre ».

Contact

Scarpelli Mosaici

Via Ricasoli 59/r 50122 Florence
+39 055 212587
info@scarpellimosaici.it
www.scarpellimosaici.it

Scarpelli
Scarpelli
Scarpelli
Scarpelli
Scarpelli
Scarpelli
Scarpelli
Scarpelli
Scarpelli
Ingunn Undrum & Sarah Sjøgreen
Ingunn Undrum & Sarah Sjøgren
©Hardanger Fartøyvernsenter

Ingunn Undrum & Sarah Sjøgren

Cordelières, Norvège

Ingunn Undrum et Sarah Sjøgren fabriquent de la corde à la main dans un atelier rattaché au Hardanger og Voss (Musée maritime Hardanger), seul lieu en Norvège où cet artisanat traditionnel est perpétué. Les cordes sont confectionnées à partir de fibres naturelles (notamment du chanvre, du kraft et du tilleul) et de crins de chevaux, à l’aide de techniques qui remontent au Moyen Âge. Le duo fabrique principalement des cordes pour gréer les bateaux traditionnels, mais aussi pour les grilles, les lassos et la décoration.

Talent rare

Ingunn Undrum fabrique de la corde depuis vingt ans. Ingunn a suivi un long apprentissage en fabrication de corde traditionnelle à Hardanger Fartøyvernsenter en Norvège. Dans le cadre de sa formation, elle a passé trois mois à Ropewalk, dans les chantiers navals historiques de Chatham, au Royaume-Uni, pour en savoir plus sur la forme et la technologie de pas de cordage qui n’existent pas en Norvège. Elle travaille désormais au Hardanger Og Voss Museum, en Norvège, où elle réalise de nouvelles cordes et restaure des pièces historiques. L’atelier d’Ingunn, qui a recours à des machines anciennes et des fibres naturelles, est le dernier de Norvège. La création et la réalisation fascinent Ingunn, qui gère à la main l’intégralité du processus, du début à la fin.

Contact

Ingunn Undrum c/o Hardanger Maritime Museum

Sandvenvegen 50 5600 Norheimsund
+47 47479839
ingunn.undrum@hvm.museum.no
www.fartoyvern.no

Sarah Sjøgren c/o Hardanger and Voss Museum

Sandvenvegen 50 5600 Norheimsund
+47 468 45 695
Sarah.sjogren@hvm.museum.no
www.fartoyvern.no

Ingunn Undrum & Sarah Sjøgren
Ingunn Undrum & Sarah Sjøgren
Ingunn Undrum & Sarah Sjøgren
Ingunn Undrum & Sarah Sjøgreen
Ingunn Undrum & Sarah Sjøgreen
Isabelle Villa
Nicolas Righetti©Lundi 13

Isabelle Villa

Peintre miniature, France

Isabelle a noué des relations durables avec les plus grands noms de l’horlogerie pour la réalisation de cadrans d’exception. Parmi eux, on peut citer Bovet et ses commandes de portraits hyperréalistes d’animaux, Hermès pour qui elle reproduit en peinture les motifs de ses carrés de soie, ou encore Cartier, Girard-Perregaux, Jacob & Co, MB&F, Montblanc, Van Cleef & Arpels… Isabelle Villa est connu pour répondre à toutes les demandes sur des supports aussi variés que la pierre, la nacre, le saphir. Elle travaille avec les couleurs primaires en développant toutes les nuances de peinture pour des réalisation riches en tonalité.

Talent rare

Les techniques de la peinture miniature en émail ont fait les riches heures de l’horlogerie genevoise aux siècles passés. Avec un intérêt majeur : elles permettent d’obtenir une richesse de couleurs et une netteté du détail impossible à réaliser même avec les procédés actuels d’impression. Ces techniques demandent une précision du geste exceptionnelle de la part de mains expertes en sachant que la réalisation d’un cadran représente un travail sous binoculaire allant de une à trois semaines selon le dessin. Les étapes successives d’une peinture miniature demandent soin et rigueur non seulement pour reporter le dessin sur le cadran mais ensuite pour appliquer au pinceau les teintes successives avec un passage au four à 800 degrés entre chaque teinte pour la vitrification de l’émail. C’est elle qui donne toute la profondeur à ces « tableaux » de maître.

Konstantinos Vogiatzkis
Konstantinos Vogiatzakis
©Melpo Zapanti

Konstantinos Vogiatzakis

Artisan de selles, Grèce

Konstantinos Vogiatzakis perpétue l’art ancien de la fabrication de selles pour les mules et les ânes. C’est le dernier artisan à pratiquer ce savoir-faire depuis son atelier de la région de Magnésie en Grèce. Pour créer la selle idéale, il prend les mesures directement sur l’animal. Il ne travaille qu’à la lumière du jour, son atelier ne possèdant pas l’électricité.

Talent rare

Au contraire des selles pour chevaux, traditionnellement réalisées en cuir, les selles pour ânes sont principalement fabriquées à partir de paille et de tissu. Konstantinos commence par rembourrer un coussin de feutre au moyen de bottes de paille compactes, puis le recouvre de cuir. Enfin, il place le coussin sur un cadre en bois réalisé à la main et adapté à l’animal pour lequel il est confectionné.

Konstantinos Vogiatzkis
Konstantinos Vogiatzkis
Konstantinos Vogiatzkis

Objets d’exception

François Junod – Automatier

Jean-Jacques Rousseau – 2007 Acier, aluminium, polyester, verre, toile de chanvre, cuir d’agneau, peinture à l’huile, moteur électrique

Eric Charles-Donatien – Plumasserie

Samouraï Plumes de faisan, cuir, métal

Leonardo Scarpelli – Mosaïque, Commesso Fiorentino

Nascita di Una Stella (Naissance d’une Étoile) – 2017 Pierres semi-précieuses

François Junod – Automatier
François Junod, Nicolas Righetti©Lundi13

François Junod – Automatier


Cet automate du philosophe Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) a été créé selon les dimensions d’une vraie tête humaine. La perruque s’écarte pour dévoiler une paire de petits oiseaux chanteurs. François Junod entend mettre en valeur la beauté du mécanisme en mettant en évidence les rouages, roues, ressors et engrenages qui l’animent plutôt que de les cacher.


Eric Charles-Donatien – Plumasserie
Eric Charles-Donatien. Plumasserie Samouraï – Nicolas

Eric Charles-Donatien – Plumasserie


Pièce maîtresse en écailles de métal brossé, plumes de faisan et cuir de crocodile imprimé. Une coque protectrice est placée entre l’arche et l’armure, là où les plumes symbolisent le règne animal de manière ornementale.


Leonardo Scarpelli – Mosaïque, Commesso Fiorentino
Leonardo Scarpelli. Nicolas Righetti©Lundi13

Leonardo Scarpelli – Mosaïque, Commesso Fiorentino


Cet élégant plateau, créé pour l’édition 2017 de Doppia Firma, a été réalisé avec des pierres semi-précieuses selon la technique éprouvée du commesso fiorentino, l’art florentin de la marqueterie de pierres. Leonardo Scarpelli tient compte de la forme naturelle des pierres pour créer un motif complexe imaginé par le designer français Pierre Marie. Une constellation de labradorites polies ressort au centre du plateau, représentation iridescente de la naissance d’une étoile.


Prêt de la Fondazione Cologni dei Mestieri d’Arte


Mot des commissaires

Lorsque nous nous sommes donnés la mission de présenter le concept des métiers rares, après avoir réfléchi à la rareté en elle-même et à la manière dont elle pourrait être présentée sous un nouveau jour, nous avons créé une histoire spécifique, dont vous trouverez une forme et une variation dans l’exposition « Talents Rares ». Nous avons déniché des artisans qui se dédient au perfectionnement des techniques et qui croient en la culture de la beauté et de l’excellence, ainsi qu’en leur transmission. Du maître au néo-artisan, tous consacrent leur corps, leur âme et leur esprit à l’excellence, avec technique et poésie.

Ces artisans ont le pouvoir de nous surprendre et de nous donner de l’espoir via la création d’objets rares qui parlent à nos cœurs de chercheurs de sens et de rêveurs. Avec eux, tout se ré-enchante. Valoriser la richesse patrimoniale de tous les savoir-faire, c’est pérenniser l’exigence et la beauté du geste. C’est créer un pont entre passé et avenir. Ces talents rares ont le pouvoir de nous surprendre et de nous donner de l’espoir.

Vidéos

Annie Macdonald

Konstantinos Vogiatzakis

Bastien Chevalier

Peter Bellerby

Philippe Dufour

Eric Charles-Donatien

François Junod

Izabela Kovalevskaja

Richard Maier

Johanna Nestor

Daniel López-Obrero

Anita Porchet

Leonardo Scarpelli

Ingunn Undrum

Isabelle Villa

Remerciements

La Michelangelo Foundation for Creativity and Craftsmanship et la Fondation de la Haute Horlogerie adressent leurs plus vifs remerciements à tous ceux qui, à titres divers, ont apporté leur aide et soutien dans l’élaboration de l’exposition « Talents Rares », et tout spécialement aux quinze artisans qui ont ouvert les portes de leurs ateliers en Europe.

L’art a toujours inspiré la création d’objets d’exception au-delà des frontières. Il est naturel pour les Arcades des Arts de faire partager, au plus grand nombre, sa passion pour la créativité.


La série de films « Talents Rares » a été sélectionnée par le 12ème Festival International du Film sur les Métiers d’Art (FIFMA) et sera projetée, parmi 30 films en compétition, du 24 au 26 avril 2020 à Montreuil, France.


Crédits

Curateurs

Michelangelo Foundation for Creativity and Craftsmanship et Fondation de la Haute Horlogerie

Réalisateur

Thibault Vallotton

Réalité virtuelle

Emissive

Directeurs de la Photographie:

Arthur Touchais, Gabriel Bonnefoy

Producteur

Andrea Tomasi

Créateurs d’exception

Bellerby & Co, créateur de globes terrestres, Royaume-Uni

Eric Charles-Donatien, plumassier, France

Bastien Chevalier, Marqueterie de bois, Suisse

Philippe Dufour, maître horloger, Suisse

François Junod, automatier, Suisse

Izabela Kovalevskaja, vitrailliste, Lituanie

Daniel López-Obrero, graveur sur cuir, Espagne

Richard Maier, graveur d’art,  Allemagne

Annie MacDonald, Carloway Mill, tisserande, Royaume-Uni

Johanna Nestor, fabricante de poêles en céramique, Suède

Anita Porchet, émailleuse pour cadrans de montre, Suisse

Isabelle Villa, peintre miniature, Suisse

Leonardo Scarpelli, mosaïste en pierre dure, Italie

Ingunn Undrum & Sarah Sjøgren, cordelières, Norvège

Konstantinos Vogiatzakis, artisan de selles, Grèce.

Remerciements spéciaux

Alcázar de los Reyes Cristianos / Ayuntamento de Córdoba
Centre des Monuments Nationaux, établissement gérant le Palais Royal de Paris
Le Château d’Hohenzollern
Hardanger Maritime Museum Norheimsund
Archidiocèse de la Curie de Vilnius